Passage éclair en Californie et au Mexique

los-angeles

Le vol de Tahiti à Los Angeles s’est passé sans encombres, si ce n’est quelques turbulences après 4 heures de vol. Nous arrivons à l’aéroport de Los Angeles vers 9h du matin. Nous y resterons pour 2 nuits. Via le site hotwire.com, nous avions réservé un hôtel à deux pas de l’aéroport. Chambre double avec wifi, petit déjeuner, piscine et service de navettes gratuit vers l’aéroport. Le tout pour 70$ par nuit ce qui est plus que correct pour Los Angeles. Les avis sur Tripadvisor n’étaient pas les meilleurs mais sont avons été agréablement surpris par l’accueil réservé par Tony, le manager du Days Inn Airport Hotel. Il vient du Népal et est étudiant en médecine à l’Université de Californie. Il gère la réception de l’hotel afin de financer ses études. Apres avoir pris possession de notre chambre, laquelle est dans le style total américain (lit king size, grande TV, machine à café, micro-ondes et machine à glaçons).

Thomas ayant un peu de mal à tenir le coup en raison du décalage horaire, il passa une partie de l’apres-midi au lit alors qu’Anne-Marie en profita pour aller repérer les environs mais surtout se faire une pédicure ! La première en presque deux mois ! Un record ! Forcément apres avoir quitté la Polynésie Francaise, les spécialités culinaires des Etats-Unis, c’est pas vraiment emballant. Ca sera une pizza pour ce soir, devant America’s Got Talent.

Le lendemain nous sommes partis assez tôt en direction de la plage de Santa Monica. Pour ce faire, nous avons pris la navette de l’hotel. Le conducteur, Georges, accepta gentiment de nous déposer à l’arret de bus. S’en sont suivies 2 longues heures de bus. Los Angeles étant gigantesque. Les transports publics sont presque inexistants et tout le monde ou presque possède une voiture. Nous en étions conscient mais avons préféré limiter le budget en ne louant pas de voiture. En chemin nous nous arrêtons chez US Postal afin d’envoyer deux colis vers l’Europe. L’un contenant les perles de Tahiti, l’autre des vêtements, un disque dur et le caisson étanche de plongée. Nous remontons dans le bus et une fois arrivés à Santa Monica, nous flânons devant les magasins. Il fait beau mais relativement frais. Beaucoup d’américaines font leur jogging avec leur chien. Classique.

Santa Monica

Santa Monica Beach

Anne-Marie en profite pour s’acheter quelques crèmes de beauté, les tarifs étant bien moindres qu’en Europe. On tombe sur un étudiant de UCLA qui nous remarque avec notre carte. Il nous conseille de rejoindre Hollywood via Beverly Hills. Aussitôt dit, aussitôt fait. On se retrouve dans un autre bus en direction des quartiers chics de la ville. Trente minutes plus tard, nous dévalons Sunset Boulevard et ses centaines de villas bien trop grandes à plusieurs millions de dollars. Contraste saisissant avec le quartier de l’hôtel.

Ici tout est propre, les jardiniers s’affairent sur les haies et les gazons alors que d’autres membres du personnel lustrent les capots des Lamborghinis et autres Rolls Royces. Nous ne nous y attarderons pas, préférant continuer vers Hollywood Boulevard, le classique du touriste mais au moins on l’aura vu ! Petit tour obligatoire pour Anne-Marie chez Victoria’s Secrets. Thomas se contente de prendre quelques photos et de parler avec une mascotte des StormTrooper (Star Wars). On traverse le Walk of Fame, là où les stars ont leur étoile.

L'étoile de Donna Summer, décédée quelques jours auparavant

Le signe Hollywood en arriere-plan

On en profite également pour passer dans une pharmacie afin d’acheter des cachets pour lutter contre le mal d’altitude que l’on rencontrera certainement au Pérou et en Bolivie. Il est déjà temps de rentrer à l’hôtel. Notre visite de L.A. fut vraiment brève mais c’était un passage obligatoire afin de passer de la Polynésie à l’Amérique Centrale.

Le lendemain nous prenons notre vol pour le Costa Rica. L’embarquement prend trois plombes en raison d’une colonie de Chinois se rendant en vacances à Cancun. Comme aucun d’entre eux ne parle Anglais, il faut faire appel à un traducteur et tout expliquer. On aura avancé de 7 metres en 2 heures. Un record !
L’avion décole en fait. Direction Mexico City pour une escale de 10 heures. En vol le service est efficace et on a meme droit à un verre de Téquila ou une Corona!

Arrivée au Mexique à 23h. Le passage à la douane est original. On se retrouve face à un agent des douanes. Il nous demande d’appuyer sur un gros bouton du genre alerte atomique. Selon que la couleur de la lumière (verte ou rouge), soit on est autorisé à passer, soit nos bagages sont fouillés. Un jeu de hasard en somme. Ca sera vert pour Thomas et Rouge pour Anne-Marie.

Apres la fouille complete (ils sortent tout mais c’est à nous de tout remettre à l’intérieur. Frustrant.

On prend ensuite un taxi direction l’Hostel Mexico DF, l’auberge de jeunesse la plus proche de l’aéroport (notre vol étant le lendemain matin à 9h). Accueil super convivial d’Abraham et de sa Maman. Il est presque 1h du matin et elle nous propose une téquila en guise de bienvenue. Nous refusons poliment et partons immédiatement nous coucher.

A l'intérieur de l'hostel (photo prise avec téléphone)

Le lendemain nous nous levons à la bourre. Heureusement Abraham était encore sur place et suggere de nous conduire à l’aéroport pour 5$ (soit moins ce que nous aurions payé pour un taxi). Belle affaire !

Nous arrivons en Amérique Centrale (le Mexique faisant partie de l’Amérique du Nord) 6 heures plus tard dans la capitale du Costa Rica, San José. Nous passerons deux nuits ici avant de prendre un bus pour Managua, la capitale du Nicaragua, où Carlos (employé par l’école) nous attendra afin de nous emmener jusqu’ à León, au nord-ouest du pays. C’est là que nous passerons 3 semaines de cours d’Espagnol, dans l’Ecole Dariana. Ceci afin de nous permettre de maitriser un minimum la troisième langue mondiale (après le mandarin et l’anglais) dans un souci de faciliter nos allées et venues lors de nos quatre derniers mois en Amérique du Sud.

3 thoughts on “Passage éclair en Californie et au Mexique

  1. “En chemin nous nous arrêtons chez US Postal afin d’envoyer deux colis vers l’Europe”
    T’aurais mieux fait de passer ton chemin…

  2. Allo, allo …
    Vous êtes passés au dessus du triangle des Bermudes?
    Quelques nouvelles avant que NOUS partons en vacances svp!!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :