AM_tasting

Nous étions tristes de quitter Wanaka, et son petit marché de produits locaux, mais nous avions l’intention de couvrir au plus vite les 400 km qui nous séparaient au glacier de Franz Josef. Tout comme nous, Frank et Rachel avaient pris l’habitude de passer une nuit dans un camping payant, suivi de 3 nuits en camping sauvage, afin de réduire les couts au maximum. Nous avions donc passé notre dernier soir au “Mount Aspiring Camping” de Wanaka. Un lieu de luxe absolu, pour 39$ la nuit. Vaste salon avec feu ouvert, wifi gratuit et même un spa comprenant un sauna et deux jacuzzi. Un vrai régal après plusieurs nuits passées à la dure. Hélas, après avoir repris la route, nous étions de nouveau confrontés aux éléments et lors notre première nuit le long de la cote ouest, la température est descendue jusqu’à -5 degrés la nuit. Autant dire qu’au beau milieu de la nuit, quand une envie pressante se fait sentir, on y réfléchit à deux fois avant d’ouvrir la porte coulissante du van pour aller se soulager à l’extérieur.

Arrivés à Franz Joseph, nous arrêtons le van sur le parking de l’entrée et partons en direction du fameux glacier. Une fois sur place, il faut bien avouer que la déception est de mise. Franz Joseph étant pourtant une des activités phares de la Nouvelle Zélande, nous avons du mal à nous extasier devant ce petit bout de glace au milieu des montagnes. Peut-être est-ce en raison de la distance, l’accès étant limité à moins de 500m. Sans doute afin d’encourager les plus fortunés d’entre nous à prendre un guide pour 2h de marche sur le glacier. Le tout pour « seulement » 195$ par personne. Non merci, on préfère jeter notre dévolu sur autre chose.

Franz Joseph Glacier

Nous continuons notre route vers le Nord en quête d’un climat plus propice au camping sauvage. Frank & Rachel nous quittent dans deux jours en direction de l’ile du Nord. Nous prévoyons de nous quitter à Bleinheim afin d’y passer notre dernière journée. Hélas nous nous n’y arriverons pas avant la tombée de la nuit et décidons de s’arrêter en chemin dans une petite bourgade de campagne inintéressante du nom de Reefton. Le lendemain nous rejoignons vite Bleinheim en plein cœur de la région viticole de Marlborough. C’est la précisément que notre van passa la barre des 500,000 kilometres.

On passera la matinée dans les maisons réputées telles que Cloudy Bay ou encore Villa Maria afin d’y passer quelques heures à gouter leurs Sauvignons Blancs mondialement réputés.

Il nous resta juste assez de temps pour aller acheter du pain frais, quelques fromages et du vin pour fêter notre dernière soirée en compagnie de nos amis de Sheffield. Nous passons celle-ci sur le site de White Sands Bay, éclairés à la chandelle, au milieu du camping désert.

Le lendemain matin nous faisons nos adieux puis rejoignions le petit village de Renwick afin d’y louer des vélos pour passer la journée entre les vignes à la rencontre des domaines qui parsèment la région.

Anne-Marie sur son vélo

Nous débutons la ballade vers 11h. Première étape, le domaine Forrest. Une petite exploitation familiale appartenant à un médecin local. Le manager de service, Carlos, un chilien ayant immigré en Nouvelle Zélande 5 ans plus tôt, se montra très généreux durant la dégustation. Réserve de Pinot gris, Sauvignon Blanc, Chardonnay, Pinot noir et vins liquoreux. Un véritable plaisir. Nous nous arrêtons ensuite vers midi au domaine de Wairua, qui nous avait été recommandé la veille pour la qualité de ses plats. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’on ne fut pas déçus. Leur spécialité : le soufflé au fromage bleu, cuit à la perfection et accompagné de sa Réserve de Pinot Gris. Le tout servi en plein soleil, aux pieds des vignes.

Pinot gris & soufflé au fromage bleu

L’après-midi fut bien remplie, avec trois arrêts dégustation supplémentaires. Nous décidons d’acheter un vin pétillant de type champagne afin de l’ouvrir sur la plage à Bora-Bora.

Alentours de Renwick

Le lendemain nous décidons de fêter notre dernier sur l’ile du Sud par une énième dégustation, au domaine Brancott Estate, suivie d’un diner. Le chef du restaurant étant français, nos attentes étaient grandes ! Et le moins qu’on puisse dire c’est que nous en sommes ressortis ravis apres s’etre rempli le ventre de rillettes, fromages, etc… Le tout avec une vue imprenable sur le vignoble.

Mmmmh rillettes, cheese,...

Nous terminons la journée à Kaikoura, connue principalement pour ses dauphins, que nous n’aurons pas eu l’occasion de croiser. Anne-Marie parviendra pourtant à se faire prendre en photo avec un petit phoque.

Nous prenons un vol pour Auckland le lendemain, après avoir déposé notre bon vieux van à l’agence de location. Aucun dégât, c’est parfait. Ils nous déposent même carrément à l’aéroport. Dernier jour en Nouvelle Zélande avant de partir découvrir la Polynésie…

2 thoughts on “

  1. Wow, as always your mega camera never ceases to amaze!
    Hope you guys are having a wonderful time on your never ending travels. Will email you lovely buggers soon with an update.
    Mucho love x

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :